Evaluation du risque cardiovasculaire

ÉVALUATION DU RISQUE CARDIOVASCULAIRE

evaluation-risques 
Hypercholesterolemie
L’accident vasculaire cérébral (AVC)
En France, 150 000 AVC surviennent chaque année, 1 toutes les 4 minutes(3)
Hypercholesterolemie
L’infarctus du myocarde ou crise cardiaque
En France, chaque année, 120 000 personnes sont touchées par un infarctus. Environ 10 % des victimes décèdent dans l’heure qui suit et le taux de mortalité à un an est de 15%(4)
Hypercholesterolemie
L’artériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI)
En France, près de 3 % de la population présente une AOMI. Parmi les plus de 60 ans, environ 1 personne sur 5 est atteinte(5)
Hypercholesterolemie
L’angine de poitrine ou angor
10 à 12 % des femmes et 12 à 14 % des hommes de 65 à 84 ans sont touchés en France(6)
Avez-vous déjà entendu parler des accidents ischémiques transitoires (AIT) ?
Ceux-ci ne durent que quelques minutes et ne laissent aucune séquelle. Ils sont cependant une alerte à prendre très au sérieux car cela signifie qu’il y a un obstacle à la circulation du sang dans le cerveau et le risque de faire un nouvel AVC dans les 24 heures est élevé(7)
  1. DREES. L'état de santé de la population en France. Rapport 2017. https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/esp2017.pdf (Consulté le 19/12/2018)
  2. INSERM. Athérosclérose. https://www.inserm.fr/thematiques/physiopathologie-metabolisme-nutrition/dossiers-d-information/atherosclerose (Consulté le 15/05/2018).
  3. France AVC. Prévenir les AVC. http://www.franceavc.com/?rep=avc_infos&rub=prevenir (Consulté le 15/05/2018).
  4. INSERM. Infarctus du myocarde. https://www.inserm.fr/thematiques/physiopathologie-metabolisme-nutrition/dossiers-d-information/infarctus-du-myocarde (Consulté le 15/05/2018).
  5. Ameli.fr. Artérite des membres inférieurs : définition, causes et facteurs de risque. https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/arterite-membres-inferieurs/definition-causes-facteurs-risque (Consulté le 15/05/2018).
  6. Ameli.fr. Comprendre l’angine de poitrine. https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/angine-poitrine/comprendre-angine-poitrine (Consulté le 15/05/2018).
  7. Ameli.fr. AVC. https://www.ameli.fr/assure/sante/urgence/pathologies/avc (Consulté le 15/05/2018).
FR-NP-145-0517-050541

Quels sont mes facteurs de risque ?

facteurs-risques
  1. Fédération Française de Cardiologie. Santé du coeur; protéger son coeur pour réduire les risques cardio-vascularies. https://www.fedecardio.org/sites/default/files/2018-Sante-du-coeur.pdf (Consulté le 15/05/18).
  2. Fédération Française de Cardiologie. Hypertension artérielle : premier facteur de risque cardio-vasculaire. https://www.fedecardio.org/sites/default/files/2018-Hypertension_0.pdf (Consulté le 15/05/2018).
  3. Fédération Française de Cardiologie. Après l’accident coronaire: ce que je dois faire pour prévenir la récidive! https://www.fedecardio.org/sites/default/files/2018-Apres-Accident-coronaire.pdf (Consulté le 15/05/2018).
FR-NP-145-0517-050541
Un facteur de risque cardiovasculaire est un facteur qui provoque une augmentation du risque d’avoir un accident cardiovasculaire. La suppression de ce facteur ou une amélioration de celui-ci permet de diminuer le risque d’apparition de cet accident. Les facteurs de risques cardiovasculaires sont les suivants :
L’âge1
L’âge est un facteur de risque à ne pas négliger car très important. L’athérosclérose se manifeste essentiellement après 40 ans et sa fréquence augmente avec l’âge.
Le sexe2
En effet, le sexe est aussi un facteur de risque cardiovasculaire. L’athérosclérose touche plus les hommes que les femmes. Les hommes ont en moyenne plus de risque de développer une cardiopathie ischémique que les femmes dans les tranches d’âge de 45 à 54 ans, mais ce taux tend à s’équilibrer pour les tranches d’âge de 65 ans et plus. Cette diminution de l’écart entre homme et femme est due à la survenue de la ménopause qui augmente le risque d’accident cardiovasculaire chez la femme.
Le tabagisme3,4
Avec le tabagisme, les femmes et les hommes se voient touchés de la même façon. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’utilisation de cigarettes légères ou avec filtre ne diminue pas le risque. De plus chez les jeunes individus, le tabac est le facteur de risque le plus important.
Il est important de parler du risque encouru par les personnes ayant eu un accident cardiovasculaire et qui continuent à fumer ; en effet, cette poursuite du tabac multiplie le risque de récidive et de décès par 2.
Le saviez-vous Le saviez-vous ?

4 décès par accident cardiovasculaire sur 10 sont dus au tabagisme pour les personnes de 30 à 70 ans4


Diabète4,5
Le diabète est une maladie qui se caractérise par un taux de glucose dans le sang (glycémie) trop élevé et cela de façon chronique. Le diabète est responsable d’un nombre non négligeable d’infarctus du myocarde. Environ 60 % des décès chez les diabétiques sont dus à un accident cardiovasculaire ou aux suites de celui-ci.
Il est très important que le diabète soit pris en charge et régulé par un régime alimentaire et une activité physique adaptée, en plus d’une prise en charge médicamenteuse.
Le saviez-vous Le saviez-vous ?

10 % c’est le pourcentage d’infarctus du myocarde dû au diabète4


Hypertension artérielle6
L’hypertension artérielle correspond à une pression du sang en permanence trop forte dans les artères. Cet état va avoir pour conséquence de créer des lésions au niveau des parois des artères et va fatiguer grandement le cœur et favorise donc les accidents cardiovasculaires.
Les causes de l’hypertension artérielle
Elles sont multiples : l’âge, le sexe (contraception orale, grossesse et ménopause), la prise de poids, certaines maladies, médicaments ou encore la génétique.
Certains facteurs sur lesquels il est possible d’agir renforce l’hypertension artérielle : le manque d’activité physique, le tabac, l’alcool, le stress, le surpoids, un mauvais sommeil, l’isolement social, un excès de sel ou encore le non-suivi du traitement contre l’hypertension
Le saviez-vous Le saviez-vous ?

15 millions de personnes sont hypertendues en France6

Antécédents familiaux7
Les antécédents cardiovasculaires familiaux majorent les risques d’avoir un accident cardiovasculaire. Il est donc important de poser des questions à ses proches et d’en parler à votre médecin pour qu’il puisse établir votre niveau de risque.

Quiz

7
Risque cardiovasculaire : est-ce qu’en fumant des cigarettes légères ou avec filtre, je réduis les risques d’avoir un accident cardiovasculaire ?
A : Oui
B : Non
Validez
Please select your answer..
Réponse
La bonne réponse est :
B
Contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’utilisation de cigarettes légères ou avec filtre ne diminue pas le risque. Pour en savoir plus
Références
  1. Capron L. Athérosclérose. Encyclopædia Universalis. http://www.universalis.fr/encyclopedie/atherosclerose/ (Consulté le 15/05/2018).
  2. Goldberg RJ, et al. A community wide perspective of sex differences and temporal trends in the incidence and survival rates after acute myocardical infarction and out-of-hospital deaths caused by coronary heart disease. Circulation. 1993;87:1947-1953.
  3. LaCroix AZ, et al. Smoking and mortality among older men and women in three communities. N Engl J Med. 1991;324: 1619-1625.
  4. Fédération Française de Cardiologie. Après l’accident coronaire : ce que je dois faire pour prévenir la récidive ! https://www.fedecardio.org/sites/default/files/2018-Apres-Accident-coronaire.pdf (Consulté le 15/05/2018).
  5. Fédération Française des Diabétiques. Information. Qu’est-ce que le diabète ? www.federationdesdiabetiques.org/information/diabete?gclid=CO7KjNSf8tMCFYK_7QodL3UHmA (Consulté le 15/05/2018).
  6. Fédération Française de Cardiologie. Hypertension artérielle : premier facteur de risque cardio-vasculaire. https://www.fedecardio.org/sites/default/files/2018-Hypertension_0.pdf (Consulté le 15/05/2018).
  7. Catapano AL, et al. 2016 ESC/EAS Guidelines for the management of dyslipidaemias .The task force for the management of dyslipidaemias of the European Society of Cardiology (ESC) and European Atherosclerosis Society (EAS). Eur Heart J. 2016;37: 2999–3058.

Quels sont les risques d’accidents cardiovasculaires ?

Chaque année, les maladies cardiovasculaires sont responsables de 140 000 décès en France. Il s’agit de la première cause de mortalité dans notre pays chez les femmes et la seconde chez les hommes.1

La formation des plaques d’athérome2

L’excès de cholestérol est un des principaux ennemis de nos artères. Insidieusement, le cholestérol en excès dans le sang se dépose sur les parois des artères de notre organisme, en particulier au niveau du cœur (artères coronaires), des carotides (qui alimentent le cerveau) et des jambes. Ce phénomène provoque la formation de plaque d’athérome, ou athérosclérose.
AMG_Site-Cholest
Comme vous pouvez le voir sur cette illustration, le dépôt de mauvais cholestérol vient progressivement obstruer le passage du sang dans l’artère.
Les facteurs de risque liés à la formation de la plaque d’athérome sont les suivants :
- l’hypercholestérolémie,
- la dyslipidémie mixte,
- l’hypertriglycéridémie,
- le diabète de type 2,
- l’hypertension artérielle,
- le tabagisme,
- le surpoids.

Les AVC

L’AVC, ou accident vasculaire cérébral, est une maladie qui touche les artères du cerveau. On peut distinguer deux types d’AVC3 :
- l’AVC ischémique représente plus de 80% des AVC ; il est provoqué par l’interruption de la circulation sanguine dans le cerveau par un caillot ;
- l’AVC hémorragique, aux conséquences plus sévères, concernant 20% des AVC, est provoqué par un saignement à l’intérieur du cerveau, inondant le cerveau et interrompant la circulation sanguine.
Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) sont des pathologies fréquentes, graves et handicapantes. Chez les personnes âgées de moins de 45 ans et victime d’AVC, 30 à 50% ne pourraient pas reprendre une activité professionnelle.4
Le risque d'AVC peut être fortement diminué en agissant sur certains facteurs de risques comme4:
- l’hypertension artérielle,
- le tabagisme,
- une alimentation non équilibrée,
- le surpoids,
- la sédentarité.
Ces facteurs ont une grande importance et sont responsables d’au moins 84% du risque d’AVC.4
Avez-vous déjà entendu parler des accidents ischémiques transitoires (AIT) ?
Ceux-ci ne durent que quelques minutes et ne laissent aucune séquelle. Ils sont cependant une alerte à prendre très au sérieux car cela signifie qu’il y a un obstacle à la circulation du sang dans le cerveau et le risque de faire un nouvel AVC dans les 24 heures est élevé.5

Quiz

8
Vrai ou Faux : après un accident cardiovasculaire, je peux reprendre une vie normale comme avant l’accident sans prendre de mesures particulières ?
A : Vrai
B : Faux
Validez
Please select your answer..
Réponse
La bonne réponse est :
B
Après un accident cardiovasculaire, le risque de refaire un accident est très élevé. Ainsi, il est indispensable de faire attention à son hygiène de vie, son alimentation et de veiller à bien prendre les traitements prescrits par le médecin. Pour en savoir plus


L’infarctus du myocarde ou crise cardiaque6

L’infarctus du myocarde, aussi appelé crise cardiaque, est une destruction d’une partie plus ou moins étendue du muscle du cœur (myocarde). Cette destruction du muscle cardiaque est la conséquence de l’obstruction d’une artère coronaire par une plaque d’athérome.
Cette maladie intervient le plus souvent chez les hommes de plus de 55 ans et chez les femmes à partir de 65 ans. Cependant, chez les personnes présentant des facteurs de risque particuliers, l’infarctus peut se déclarer beaucoup plus tôt.
Les facteurs de risque favorisant l’apparition d’une crise cardiaque sont les suivants :
- l’âge,
- les antécédents familiaux de maladies cardiovasculaires,
- l’hypercholestérolémie,
- l’obésité,
- le tabagisme,
- l’alcool,
- le diabète,
- l’hypertension artérielle,
- une faible activité physique.

L’artériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI)7

Cette maladie qui touche les membres inférieurs est due à un rétrécissement de la taille d’une artère qui empêche la circulation normale du sang dans les membres.
Il existe 4 stades de la maladie en fonction des symptômes :
- Le stade 1 est asymptomatique mais peut être tout de même détecté à la palpation. En effet, ce stade se caractérise par une disparition du pouls dans le membre touché.
- Le stade 2 se caractérise par des douleurs au cours de la marche et peut ressembler à des crampes. Celles-ci disparaissent au repos.
- Le stade 3 où la douleur se maintient même au repos.
- Le stade 4 se caractérise par un début de gangrène des membres touchés, le plus souvent elle commence par les orteils, puis se propage si elle n’est pas prise en charge.
Diagnostiquée tôt et avec un traitement bien conduit, l’artérite des membres inférieurs se stabilise. Les symptômes s’atténuent, et la qualité de vie au quotidien s’améliore. Toutefois, il faut surveiller les complications qui peuvent survenir.
Attention
AMG_Site-Cholest_icon
 
Chez les diabétiques, la forme asymptomatique de l’artérite des membres est beaucoup plus répandue en raison d’une atteinte des nerfs provoquée par le diabète qui atténue les sensations douloureuses. Il est donc important de faire des tests régulièrement.7

L’angine de poitrine ou angor8

L’angine de poitrine ou angor désigne une douleur thoracique survenant derrière le sternum. Elle résulte d’une inadéquation entre les apports et les besoins en oxygène du muscle cardiaque. Dans 90% des cas, elle est due à l’athérosclérose qui diminue le calibre des artères coronaires. Le cœur n’est plus suffisamment irrigué : on parle d’insuffisance coronarienne. Les manifestations d’angor apparaissent lorsque le diamètre artériel est réduit d’au moins 50%.
L’angine de poitrine se signale le plus souvent au cours d’un effort physique ou d’un stress et prend la forme d’une douleur dans la poitrine pouvant donner la sensation que le sternum est pris dans un étau; elle peut irradier vers le cou, la mâchoire inférieure, les épaules et les bras. Dans certains cas, la douleur peut aussi se faire ressentir dans l’estomac.
Les facteurs de risque favorisant l’apparition de l’angine de poitrine sont les suivants :
- l’âge,
- les antécédents familiaux,
- l’hypercholestérolémie,
- l’obésité,
- le tabagisme,
- le diabète,
- l’hypertension artérielle,
- l’alcool,
- une faible activité physique.

Quiz

9
Vrai ou Faux :
une hypercholestérolémie ne présente pas de symptômes apparents ?
A : Vrai
B : Faux
Validez
Please select your answer..
Réponse
La bonne réponse est :
A
En effet, l’hypercholestérolémie est asymptomatique. L’excès de cholestérol se dépose sur les parois sans poser de problèmes jusqu’au jour où la plaque se détache, ce qui peut conduire à un accident vasculaire, mortel ou non. Pour en savoir plus

Références
  1. DREES. L'état de santé de la population en France. Rapport 2017. https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/esp2017.pdf (Consulté le 19/12/2018)
  2. INSERM. Physiopathologie métabolisme nutrition. Athérosclérose. www.inserm.fr/thematiques/physiopathologie-metabolisme-nutrition/dossiers-d-information/atherosclerose (Consulté le 15/05/2018).
  3. Journal des Femmes Santé. Accident vasculaire cérébral-AVC-Causes, symptômes et traitement. http://sante-medecine.journaldesfemmes.com/faq/228-accident-vasculaire-cerebral-avc-causes-symptomes-et-traitement (Consulté le 15/05/2018).
  4. Lecoffre C, et al. L’accident vasculaire cérébral en France : patients hospitalisés pour AVC en 2014 et évolutions 2008-2014. Bull Epidémiol Hebd. 2017;(5):84-94.
  5. Ameli.fr. AVC. https://www.ameli.fr/assure/sante/urgence/pathologies/avc (Consulté le 15/05/2018).
  6. Ameli.fr. Infarctus du myocarde. https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/infarctus-myocarde (Consulté le 15/05/2018).
  7. Ameli.fr. Artérite des membres inférieurs : définition, causes et facteurs de risque. https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/arterite-membres-inferieurs/definition-causes-facteurs-risque (Consulté le 15/05/2018).
  8. Ameli.fr. Comprendre l’angine de poitrine. www.ameli.fr/assure/sante/themes/angine-poitrine/comprendre-angine-poitrine (Consulté le 15/05/2018).